Qui suis-je ? #03

Régulièrement, nous vous proposons de découvrir un arbre, un insecte, une plante, un animal présent sur les Coteaux de la Citadelle.

J’ai quatre pattes et je glapis.
Je mesure plus ou moins 70 cm et ma queue environ 35 cm.
Mon museau est allongé et mes oreilles sont dressées.
Mon pelage est le plus souvent roux.
J’allaite mes petits, je mange de tout et je vis 2 à 3 ans à l’état sauvage.
Enfin, on me dit rusé et je creuse des terriers dans les coteaux de la citadelle!

Renard roux sur les Coteaux de la Citadelle de Liège

A l’arrière de la rue du Baneux – photo Cosette Delvoye

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur du Corbeau
Que vous êtes joli! Que vous me semblez beau!
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
À ces mots, le Corbeau ne se sent pas de joie;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie
Le Renard s’en saisit, et dit: Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.
Le Corbeau honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
Jean de La Fontaine (1668)

Le renard roux

Fiche d’identité :

Nom scientifique: Vulpes vulpes
Famille : canidé
Ordre : carnivore
Longueur du corps : 67 à 77 cm pour les mâles, 56 à 63 pour les femelles
Poids : 6,5 kg pour les mâles, 5,5 kg pour les femelles
Espérance de vie : de 2 à 3 ans, mais ils peuvent vivre jusqu’à 10 ans, même plus.
Lieux de vie : variés (montagne, plaine, forêt, villes et alentours…)
Grâce à sa ruse, le renard bien que pourchassé par l’homme a réussi à prospérer. La population urbaine de renards est d’ailleurs en forte augmentation. En effet, le renard est un canidé parfaitement équipé pour survivre dans un monde en constante évolution.
Le renard roux (Vulpes vulpes) ou renard commun est l’espèce qui a su le mieux s’adapter dans tous les biotopes qu’il a colonisés. Il est bien présent sur les coteaux de la citadelle!

L’empreinte d’un renard laisse apparaître seulement quatre des cinq doigts dont il est pourvu aux pattes avant (présence d’un ergot).
Quand il marche, le renard pose ses pattes arrière dans les traces de ses pattes avant, formant ainsi une ligne continue. Le renard peut courir à 50 km/h.
Le terme de «renard» est utilisé dans le langage courant pour désigner cet animal aux poils roux avec une queue en panache, possédant un physique entre le loup et le chien. Pourtant, durant des années, l’animal était appelé goupil. Le terme de renard n’a rien de bien scientifique puisqu’il correspond en réalité au prénom donné à un des protagonistes dans le «roman de Renart». L’expression «malin comme Renard» est restée dans le langage courant, si bien que le mot renard est venu se substituer au terme «goupil» avec le temps. Le renard a été orthographié renart jusqu’au milieu du XVIe siècle.

Comment différencier l’empreinte d’un renard et celle d’un chien ?

Empreinte du renard et du chienL’empreinte du renard ressemble beaucoup à celle du chien. Cependant, lorsqu’elle est bien imprimée, celle du renard s’inscrit dans un ovale plus allongé (on dit généralement qu’elle s’inscrit dans le contour d’une boite d’allumette), alors que celle du chien est plus arrondie. Dans la neige le passage du renard est également signé par sa queue touffue… (Jean-Yves Baugnée).
Source : wikipédia, http://www.linternaute.com/biographie/jean-de-la-fontaine/date/

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Recevoir des informations

Nous vous avons envoyé un mail de confirmation. Merci de vérifier et de confirmer votre inscription.